mercredi 22 août 2012

Racines

« Les matériaux de l'urbanisme sont le soleil, l'espace, les arbres, l'acier et le ciment armé, dans cet ordre et dans cette hiérarchie. » 
Le Corbusier

De retour d'un séjour sur les lieux de mon enfance, je rapporte dans mes bagages ces quelques photos de la maison où souffle l'esprit de mes grand-parents. Voilà une demeure dont les codes esthétiques ont traversé les décennies sans prendre une ride.


Déconnectée des critères architecturaux de la région qui est plus à l'aise avec les bastides qu'avec les préceptes du Bauhaus et du mouvement moderne, elle assume discrètement sa singularité, cachant sa façade résolument contemporaine dans une vallée verdoyante.

Elle raconte l'histoire d'un jeune couple qui fuit l'Allemagne en 1933 et veut faire table rase de son passé bourgeois pour s'inventer une nouvelle vie dans cette région de France sauvage.

Avec son décor minimal aux lignes géométriques pures, aux matériaux simples et bruts comme l'acier, le béton ou le verre, la maison se veut sans artifice. La beauté architecturale découle de la fonction et de la trace de la main de l'homme comme aimait me  le répéter ma grand-mère. "form follows function". 

La nature est partie prenante de l'architecture. A l'intérieur ne sont admis que les sculptures, les tableaux en "objet decorum", les livres et la musique.

Au-delà de cette austérité apparente, la maison de Gerhart et Ida est une leçon de vie pleine d'humanisme d'un couple qui a rejeté toutes les règles conventionnelles pour mener une existence libre. 

Elle est aujourd'hui habitée par ma tante qui en perpétue l'esprit et reste le paradis de ses petites filles Rebecca et Nina.




Mon oncle Denis a réalisé cette grille rouge d'après un dessin de mon grand-père.










Les sculptures sont de mon oncle Thomas ...


... et les peintures de mon grand-père Gerhart. 


Autoportrait de Gerhart.



La bibliothèque dans la pièce à vivre conserve les livres en allemand, anglais, hébreu et français depuis plusieurs générations.




Quelques tableaux dans la maison peints par mon grand-père, Gerhart, entre 1926 et 1932.