mercredi 25 mars 2015

"Les rencontres de Ségolène"

Avec Ségolène, le coup de coeur a eu lieu avant même notre rencontre. Nous avions fait connaissance par articles interposés et je savais déjà que j’allais l’aimer avant de l’avoir en face de moi. Elle voulait que je lui refasse son appartement et m’avait fait comprendre qu’elle prendrait son mal en patience jusqu’à ce que je sois disponible pour cette aventure commune, quitte à attendre plusieurs mois.

Mais chez Ségolène, derrière cette patience apparente, le cerveau s’enflamme en permanence et les connexions se font à une allure folle : une idée en amène une autre, une rencontre en amène d’autres, forcément.

J’aurais dû le prévoir. J’aurais dû le sentir. Ségolène n’allait pas se contenter de m’attendre sagement. Cet électron libre qui aime partager ses découvertes en organisant des évènements n’a pas tardé à me tendre un piège en me déroulant un tapis rouge pour inaugurer son club de femmes. Je devais accepter de livrer non pas uniquement une expérience professionnelle mais une trajectoire de vie. Oh là, là ! Ségolène aime vivre dangereusement.

En souvenir de cette première soirée de partage entre femmes dans les très beaux salons des Arts et Métiers un vendredi 20 mars 2015 : 







Merci à Franck de me prêter sa plume pour traduire mes pensées toujours au plus près.